Régression pour le “Violence against women act”

 

Violence against women actUSA / En 1994, les Etats-Unis adoptaient la loi “Violence against women act” (VAWA), mesure qui permettait de subventionner les associations de soutien aux victimes de violences domestiques et de leur assurer une protection juridique si nécessaire.

Après deux renouvellements en 2000 et 2005, le VAWA devait être une fois encore prolongé mais cette fois-ci avec quelques modifications. Cette nouvelle version prévoyait d’étendre la protection aux natives Américaines, ainsi qu’aux femmes sans papier et aux LGBT. Cette variante de la loi initiale avait été approuvée par le Sénat au mois d’avril 2012, mais les Républicains de la Chambre des représentants eux ont bloqué le texte, ce qui annule la loi.

Le texte du “ Violence against women act” devra ainsi être totalement réétudié au cours de la législature suivante qui a commencé le 3 janvier 2013. Entre temps, ce blocage “ laisse des millions d’Américaines sans défense contre les violences domestiques” comme le déplore Nancy Pelosi, membre du parti démocrate de la Chambre.

Mais malgré tout on peut relever une note positive : le nouveau Congrès affiche une diversité jamais vue, avec une vingtaine d’élus de couleurs, des représentants de la communauté homosexuelle et plus de femmes que les années précédentes. Même si elles ne représentent encore que 20% des représentants…

A.B

A LIRE AUSSI
> Arabie Saoudite / Une avancée contre les violences faites aux femmes ?
> Monde / L’ONU dit “non” aux violences faites aux femmes
> Monde / 14 février 2013 : One Billion Rising