Halet Çambel : une pionnière turque

 

Halet ÇambelTURQUIE / Celle qui a été la première femme musulmane à participer aux Jeux olympiques de Berlin en 1936 est morte le 12 janvier 2014 à l’âge de 98 ans. Née en 1916, Halet Çambel avait alors 20 ans. Elle défendait les couleurs de la Turquie en escrime. Sa participation marquait déjà un engagement : sur les 3 963 athlètes seules 331 étaient des femmes.

En plus de faire partie des rares femmes présentes, Halet Çambel entra dans l’Histoire pour avoir défié l’autorité d’Adolf Hitler qui souhaitait utiliser ces Jeux un “support de propagande du régime et de suprématie de la race aryenne” ; une suprématie vite ébranlée par les quatre médailles d’or du coureur noir américain Jesse Owens. “Notre responsable allemand nous avait demandé de rencontrer Hitler” racontera-t-elle à la BBC il y a quelques années. “Alors, lorsque l’on nous a invités à monter et à nous présenter à lui, nous avons fermement rejeté son offre”.

Par la suite, elle devint une archéologue reconnue notamment pour avoir permis l’ouverture du musée à ciel ouvert à Karatepe-Aslantas. Dans cette région, elle mena également des actions afin de favoriser l’autonomisation des femmes et de développer la scolarisation des jeunes filles.

A LIRE AUSSI
> France / Les femmes restent sous représentées dans les médias
Turquie / Place Taksim : les femmes en première ligne
> USA / Lindsey Vonn veut se mesurer à ses homologues masculins